Poster un message

En réponse au commentaire :

Sans titre retour à l'article
8 juin, 14:47, par Corine Corriveau

Bonjour, je suis Canadienne. Je suis en France avec un visa long séjour entrepreneur-travailleur libéral.
Mon visa expire le 4 juillet.
Je voulais renouveler mon Visa mais en raison du covid et des nombreuses grèves de transport, mon projet d’entreprise n’a pas pu beaucoup évoluer. Je dois, pour l’instant, me trouver un emploi en ligne pour gagner ma vie. J’ai réussi après plusieurs mois de recherche à me trouver un emploi à mi temps mais celui-ci ne sera effectif qu’à la première semaine de juillet.

D’après la date de fin de mon visa, je ne bénéficie pas du prolongement de 180 jours (15 mars au 15 juin) ni de la demande de renouvellement par courier (30 juin et avant préfecture ile et vilaine). Si je souhaite faire un renouvellement (ce que je ne sais pas encore si ma condition le permet), je dois prendre rendez-vous mes les rdv sont fermés. Il me reste moins d’un mois avant la fin de mon visa.

Je ne souhaite pas rentrer au canada. À la limite je vais voyager un peu quand le boulot sera enfin actif. D’ici là je n’ai personne pour m’accueillir au canada.. Seulement ici je vis avec des amies. Pour toutes ces raisons, je souhaiterais obtenir un prolongement de 3 mois si possible mais.. personne ne me répond, personne n’est disponible. Je vais donc finir par être illégalement en France le temps que ma situation ce redresse suite à aux circonstances mondiales.

Pouvez-vous me dire si je reste en France pendant 2 ou 3 mois après la fin de mon visa quelles seront les conséquences ? Vraiment je ne vois pas de solutions.

Merci

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé. Nous ne publions pas de commentaires diffamants, publicitaires ou agressant un autre intervenant.
Note de la rédaction: Notez que ce forum n'est pas un lieu adapté aux conseils juridiques, qui nécessitent confidentialité et détails, ce que ne permet pas une page publique. Pour cette raison aussi, il n'y a pas d'obligation de réponse de l'auteur. Si vous attentez un conseil précis et personnalisé, il faut consulter un avocat directement.

Ajoutez votre commentaire ici
Qui êtes-vous ?

LES HABITANTS

Membres
PROFESSIONNELS DU DROIT
Solutions
Formateurs