Jean-Marc Brulé
Stratégie et performance des Cabinets d’Avocats
Conseil-Formateur-Conférencier-Auteur
Ancien DG CICERON & PDG-fondateur d’ECOSTAFF

 
 

Changement de modèle : le management confiné est source de progrès !

Management en temps de Covid-19 : Pour certains avocats la continuité d’activité relève d’un défi culturel quasi impossible. Pour d’autres, les équipes se sont rapidement organisées autour des technologies déjà présentes dans le cabinet ou mises en place dans l’urgence. Pour tous, l’après sera différent de l’avant. Car nombre de choses vues comme impossibles se sont révélées des solutions de survie.

En un mois, un virus dénué d’intelligence a généré plus de changements dans le management des Cabinets d’Avocats qu’une armée de consultants en un an. Nécessité fait loi, la survie des Cabinets est passée par l’acceptation de pratiques perçues par beaucoup comme iconoclastes. Mais cela, c’était avant.

Depuis, les Associés travaillent de chez eux, entourés de leurs proches, s’accordant de fait du temps personnel. Les Collaborateurs produisent sans être physiquement ancrés à leur bureau. Les secrétaires travaillent les dossiers à distance. Les plus jeunes se révèlent source d’innovation en termes d’outils numériques et de pratiques collaboratives.

Chacun est paradoxalement plus disponible aux autres que lorsque tous étaient regroupés (confinés déjà) dans l’espace commun du Cabinet. On pourrait penser que de la contrainte est née une dose de liberté. Un retour en arrière sur cette liberté acquise dans la crise sera difficile. Et c’est tant mieux !

La notion de gestion par objectifs se substitue logiquement à celle du temps de présence. L’autonomie et la responsabilité qui l’accompagnent progressent. La structure purement hiérarchique cède du terrain à une dynamique d’équipe. Séparés, on prend conscience de l’intérêt des moments de pure convivialité comme ciment du groupe humain. Car un Cabinet d’avocats est avant tout un groupe humain, dont résulte la valeur créée ensemble. La crise accentue le besoin des soft skills.

Alors oui, soyez fiers de votre équipe et de la capacité d’adaptation dont elle fait preuve. Soyez fiers de vous et enthousiastes des nouvelles pratiques mises en œuvre.

Et surtout, ayez l’envie de conserver celles qui auront prouvé leur efficacité en permettant à votre Cabinet de traverser la crise plus facilement (moins difficilement) cette crise. Préservez la souplesse acquise. Différentiez-vous par une culture de cabinet modernisée, source de performance et de bien-être.

À coup sûr, la fin de cette période va donner naissance à de nouvelles annonces d’emploi et de collaboration dans lesquelles « Télétravail partiel encouragé, autonomie et confiance accordées dans le cadre d’une gestion par projets » deviendront des critères de choix.

Bonne innovation à tous.

Jean-Marc Brulé
Stratégie et performance des Cabinets d’Avocats
Conseil-Formateur-Conférencier-Auteur
Ancien DG CICERON & PDG-fondateur d’ECOSTAFF

Recommandez-vous cet article ?

Donnez une note de 1 à 5 à cet article :
L’avez-vous apprécié ?

17 votes
Commenter cet article

Vos commentaires

  • par BARTHELEMY Meggy ASSISTAN’O , Le 29 avril à 09:39

    Bonjour,
    J’ai lu avec attention cet article qui, pour moi, est excellent. C’est vrai, le fait d’avoir télétravaillé pendant cette période de confinement a prouvé aux avocats que le travail était possible à distance tout en restant performant et que les avocats pouvaient avoir confiance dans le travail à distance.
    Etant moi-même secrétaire indépendante, presque exclusivement pour des avocats, j’espère que cette période de confinement me permettra de rencontrer de nouveaux avocats qui, désormais, souhaitent se lancer dans l’aventure du télétravail tout en ayant confiance dans cette façon de travailler.
    Le progrès est certain ...
    Merci pour cet article dès plus intéressant.
    Bien cordialement.

A lire aussi dans la même rubrique :

LES HABITANTS

Membres
PROFESSIONNELS DU DROIT
Solutions
Formateurs